LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

 arrivant à Santa Maria la Real de Nieva, Segovia

 

- "En groupes d'amis, voyageant avec vélos de montagne, accompagnés par un guide local bon conaiseur des régions traversées, sans véhicule d'assistance mais avec des contacts partout dans les régions; les logements, les restaurants, les différents possibles transports, ateliers de vélos..."

 

 

 

 641 kms. desde Colmenar a Santiago    Ternero de Avila    Camino de Madrid a Santiago por Manzanares    Cañada Real Segoviana  

 Hermita de San Isidra    Llegando a la Cuerda de Peñalara    Cañada Real Segoviana    Cañada Real Segoviana  

 

 

 

 

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

        Le Chemin de Saint Jacques depuis Madrid est une sorte de cocktail de paysages fascinants et de mervelleux sites culturels riches en histoire. Une grande route qui ne se ressemble probablement à aucune autre dans le monde.

 
 

 RECOMENDACIONES           Outre des motifs religieux et spirituels, de multiples raisons motivent un tour sur ce Chemin vieux de plus de 1.000 ans.  Lorsqu'on arpente cette route célèbre, l'ámbiance si particulière que regne parmi les pèlerins venant du monde entier est choquant. L'un des plus grands mérites du Chemin de Saint Jacques est de réunir des gens de générations, de nationalités, de caractères et de motivations tres différents. Tous sont poussés dans cette aventure par des motifs très personnels, mais avec un objetif comun; ¡atteindre la basilique de Santiago de Compostela!. Avec ses hauts et ses bas pour l'endurance phisique de chacun, ses susprises pour l'esprit, ses rencontres fascinantes...

 RECOMENDACIONES           Grâce à son excellente infraestructure de chemins bien balisés et réseau de gîtes, le Chemin de Saint Jacques est la piste idéale pour tous ceux à la recherche pour une premiere fois una longe aventure initiatique.  Les monuments architecturaux et culturels qui le jalonnent donnent un aperçu unique de l'Espagne. Un pays très différente et inconnue, loin des clichés tels que le célèbre "flamenco", la "corrida", la paella, la plage et les fêtes de beuverie. Le Chemin à Compostela depuis Madrid offre de beaux spectacles naturels; des montagnes de Guadarrame, des étendues infinies et arides du plateau de Tierra de Campos, de la Galice verdoyante, etcetera. Sans oublier les rencontres et les échanges avec les outres pèlerins; ¡qui, même s'ils ont tous le même but, sont animés par des motifs très différents...!.

 

 
 

SAN TERVAS, TIERRA DE CAMPOS, DANS LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID.
SAN TERVAS, TIERRA DE CAMPOS, DANS LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

 

 

 

 

 

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

...DEPUIS MADRID

 
 

        Depuis que Philippe II décidié d'établir sa résidence à El Escorial au XVIIe siècle, et que Madrid est devenu la nouvelle capitale du royaume, le Chemin de Saint Jacques gagne un autre nouveau point de départ:  Le changement de résidence était une conséquence de la volonté d'indépendance de la Couronne d'Espagne contre l'influence écrasante de l'Eglise catholique romaine. Probablement cela est la raison pour la que les grands bâtiments á Madrid ont un caractère différent, moins religieux que dans d'autres capitales historiques d'Espagne: Les palais de Moncloa, Zarzuela, El Pardo, le grand Palais Royal, le palais de La Post à Puerta del Sol, le palais de Cibeles, les palais militaires de Buenavista, Villahermosa et le palais de la Merine, le bâtiment du Ministère de l'Agriculture ou de la Bibliothèque Nationale, la caserne du La Montagne ou de Conde Duque... etc.

        La première étape vers le nord de Madrid est le magnifique château des Mendoza, à Manzanares el Real. En chemin vous passez par la localite de Colmenar Viejo, où vous accedéz par la vielle "cañada" (traditionnel chemin d'animaoux, de propieté royal à Espagne...) de La Tejada.

        Allí se alcanzan las primeras rampas de las montañas de Guadarrama, nombre que recibe la cordillera Central en su zona madrileña. Pequeños pueblos se suceden en el camino del clasico Paso de montaña de La Fuenfria, viejo de mas de veinte siglos. Para alcanzar su calzada romana hay que pasar por Mataelpino, Becerril de la Sierra, Navacerrada y Guadarrama. Las modernas urbanizaciones que rodean sus cascos antiguos no ahogan sus encantos.

        El Paso de montaña de La Fuenfria es uno de los puntos fuertes de todo el largo Camino a Santiago de Compostela de mas de 700 kms. Sus impresionantes vistas panoramicas son todo un espectaculo natural que anima al peregrino, agobiado por el esfuerzo al superar sus empinadas rampas. En medio centenar de kilometros hay que subir desde los 650 mts. de Madrid hasta los 1.900 mts. de su cumbre.

 

 
 

À TRAVERS LA VIEILLE CASTILLE.

 
 

        La primera capital historica de Castilla que se alcanza en el Camino de Santiago desde Madrid es la imperial Segovia:  ¡Su acueducto romano impresiona!, sorprende semejante obra de ingenieria realizada en el siglo I, ¡el viajero no se imaginaba encontrarse de bruces con semejante alarde...!. La sorpresa continua en la plaza de la alcaldia y del teatro Juan Bravo al visitar la catedral. Y suele alcanzar su culmen frente al alcazar de Isabel la Catolica.

        Progresando a lo largo de los valles de los rios Eresma y Adaja se llega a Valladolid por un terreno eminentemente horizontal aunque suavemente ondulado, con leves y cortas subidas y bajadas. Fue la ultima capital historica antes que la familia real española se estableciese definitivamente en Madrid. AAntes de llegar hay que visitar el castillo del Archivo de Simancas. Y en la ciudad, la plaza Mayor y la catedral acojen con agrado al sufrido peregrino.

        Desde Valladolid hay que subir a la meseta de Tierra de Campos. Se trata de una zona dificil de circular; los elementos se suelen desatar contra el peregrino, y quien tenga la suerte de atravesar la región sin ser cartigado por su inclemencia puede darse por contento y felicitarse por su suerte. Las pistas son de buen firme, pero solamente llegando a Sahagún uno puede respirar tranquilo gracias a una ligera pendiente de bajada.

 

 
 

DANS L'ANCIEN ROYAUME DE LEÓN.

 
 

        La première étape importante est Sahagún,où l'on peut visiter plusieurs ruines intéressantes, comme l'église La Peregrina, qui se dresse solitaire hors de la ville, et d'où l'itinéraire ultérieur du Chemin peut être embrassé d'un coup d'oeil.

        Depuis Sahagún, les montagnes dominant León sont visibles. Après avoir quitté la ville, deux altrnatives s'offrent à vous: ou vous empruntez le sentier de dèlerinage spécialement aménagé, ou vous choisissez l'ancienne route romane, la "Via Trajana". Finalement, tous les deux chemins aboutissent à la ville emmurée Mansillas de Mulas, avec sonextraordinaire monument au Pèlerin.

        Seulment 15 kms. plus loin est située León, avec son vaste quartier de la cité et un grand nombre d'édifices et de monuments fascinants, comme la Cathédrale avec ses célèbres vitres colorées et la Basilique de San Isidro, sombre et atmosphérique. La ville abritaissi un édifice aussi un édifice de Gaudí, la Casa Botines, et le splendide ancien hôpital de pélerins San Marcos, aujourdhui hôtel de luxe. Pour ne mentionner que quelques-unes des nombreuses attractions de León. À 30 kms. aprés León vous rejoignez le village d'Hospital de Órbigo, célèbre pour son pont impressionnant avec ses 20 arches et ses 200 mètres de longueur, au nom de Paso Honroso, que est le sujet d'une outre légende intéressante: -"Il doit son nom de "Paso Honroso" à un certain chevalier Don Suero de Quiñones; par amour de sa bien-aimée, durant un tournoi de 30 jours il provoqua en duel, ensemble avec neuf compagnons d'armes, tous qui essayèrent de passer le pont".

        Depuis Hospital de Órbigo il n'en reste que 15 kms. avant d'atteindre Astorga, la capitale de la région de Maragatos, une ville qui séduit par sa cathédrale gothique et par un somptueux édifice de Gaudí qui, jadis, servait de palais épiscopal. De nos jours, il héberge un musée consacré au Chemin de Saint Jacques.

        Aprés Astorga le paysage change considérablement avec la traversée des Monts de León. Y compris des régions de Maragateréa et d'El Bierzo. Il s'agit probablement des kilomètres les plus sauvages, beaux et désert de tout "Le Chemin de Saint Jacques". La maragateria comprend 45 petits villages autour d'Astorga. jadis, ses habitants s'occupaient du transport de marchandises dans toute l'Europe: des muletiers professionnels, ayant beaucoup de coutumes et de traditions dont la plupart se sont conservées jusqu'à nos jours. Un petit crochet vous conduit à un village au nom de Castrillo de los Polvazres, situé à 1 kms. du Le Chemin, un monument national qui fut restauré avec beaucoup d'amour et qui fournit un exemple pittoresque de l'architecture traditionnelle locale.

        Aprés ce petit crochet vous passez par plusieurs petits villages avant d'arriver à Rabanal del Camino, un tout petit village perché exclusivement orienté vers les pèlerins, et puis Foncebadón, un village presque désert avec un certain charme; le dernier avant que vous rejoingniez La Crux de Ferro, lieu symbolique où chaque pèlerin, suivant la tradition, dépose une pierre provenant de sa maison. Juste après, vous atteignez l'ancienne auberge de pèlerins de Manjarín, située au sein d'un autre village presque désert; ¡une cloche sonne pour accueillir les pèlerins lorsqu'ils descendent depuis La Cruz de Ferro...!.

        En passant par le village charmant d' El Acebo, et puis par Molinaseca, vous atteignez la grande ville de Ponferrada, où s'impose une visite au château fort de Templiers, célèbre et impressionnant, où un trésor serait caché.

        Après Ponferrada vous rejoignez El Bierzo, une région vinicole. Au son sein se situe la ville de Cocabelos, qui possède, par rapport aux habitants, un nombre exceptionnele de bars.

        Après Cacabelos nous arrivons à Villafranca del Bierzo, la dernière ville du royaume de León. Est un village de montagne attrayant, avec une église de Saint Jacques abritant une "Porte del Perdón" où des pèlerins trop malades pour achever leur pèlerinage reçoivent la même absolution comme s'ils avaient terminé leur voyage à Saint Jacques de Compostelle. ¡Villafranca del Bierzo est le point de départ de la partie du Le Chemin de Saint Jacques depuis Madrid que la majorité juge la plus belle!. Le Chemin grimpe sur des montagnes boisées et serpente à ravers beaucoup de lieux déserts jusqu'au village galicien de O'Cebreiro.

 

 
 

¡ARRIVÉES À LA GALICE VERDOYANTE!.

 
 

        O'Cebreiro est l'une des plus petites, mais l'une des plus célèbres étapes sur Le Chemin de Saint Jacques depuis Madrid, ne regroupant qu'une poignée de maisons et de pallozas, ces typiques cases rondes aux toits de chaume, typiques de la région et d'origine celtique. La plupart des pèlerins aiment s'y arrêter pour jouir de la solitude du village et de la beauté du paysage entourant. Pourtant, il est bien possible d'y rester bloqué des jours entiers, le temps étant souvent instable et accompagné de tempêtes violentes. D'ailleurs, le "Miracle d'O Cebreiro est fortement lié à une telle tempête: -"La légende raconte d'un paysan profondément croyant qui, tard dans la nuit, malgré de violentes tempêtes de neige affronte la montée vers O Cebreiro a fin de participer à la messe. Le prête, qui n'était pas très ferme dans sa foi, se moqua de l'homme pour sa piété... ¡Tout d'un coup le pain de la Sainte Cène et le Saint Vin se transformèrent en corps et sang du Christ, sur quoi le religieux aurait retrouvé sa foi".

        En traversant la province de Lugo l'itinéraire vous fait passer par plusieurs beaux villages; un petit crochet depuis Triacastela vous permettra de faire une excursion à Samos, l'un des plus vieux monastères d'Espagne. Le monastère de bénédictins de San Xulian et la basilique de Samos furent fondèes au 6e. siècle avec la plupart des dotations se situant entre le 16e. et le 17e. siècles.

        Vous continuez par des villes comme Sarriá, où la plupart des pèlerins "touristiques" --presèes, avec contract d'Agence de Voyages...-- commencent leur itinéraire...   Aprés Portomarín et Palas de Rei vous atteignez la dernière province traversée par Le Chemin du Saint Jacques depuis Madrid; A Corogne.

        Melide, la plus grande agglomération de la province, n'est située qu'à 50 kms. de Saint Jacques de Compostela.  L'itinéraire traversant Lugo et A Corogne n'est pas doté de tant de monuments que les royaumes de Castille où León, toutefois les randonneurs jouissent de l'expérience merveilleuse de passer, sur les routes de mules, par des villages où le temps semble s'être arrêté au Moyen Âge. Le temps instable pose un incovénient, mais le paysage est d'un vert vif qu'il vaut la peine de découvrir.

        Peu avant Saint Jacques de Compostela il y a deux étapes d'importance hitorique. La première en est Lavacolla; comme son nom le suggère, un lieu où les pèlerins se lavent avant d'entrer dans la ville de Saint Jacques. Puis, il y a encore Le Monte del Gozo, ou "Le Mont de Joie", d'où les pèlerins peuvent jeter un premier coup d'oeil sur les tours de la Cathédrale, la raison pour laquelle ils ont voygé si loin.

        Après la descente du mont, seul manque la ville de Saint Jacques de Compostelle avec sa longue histoire et ses nombreuses places à visiter. Pour le pèlerin. toutefois, la visite la plus importante est celle de la Cathédrale où il embrasse la statue de Saint Jacques au dessus du saint autel, en remerciement de l'arrivée saine et sauver.

        La ville abrite beaucoup de monuments historiques, mais il existe égalment deux buts d'excursion très jolis hors Compostela:   Il y a quelques siècles, beaucoup de pèlerins continuaient leur voyage depuis Saint Jacques vers l'ouest, à Finisterre, "la fin de la terre", afin de brûler, selon la tradition, leurs habits de voyage usés, de se baigner dans la mer, et de se procurer des habits neufs pour le long voyage de retour.   Et à 20 kms. au sud de la ville se situe le village de padrón, où aprés son martyre, le corps de Saint Jacques, aurait été apporté sur un bateau en pierre...!.

 

 
 

BALISIQUE DE SAINT JACQUES À COMPOSTELLE.
LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

 

 

 

 

 

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

        Les voyageurs sont de plus en plus nombreux à faire le pelerinage en vélo. En 2012 environ 15 % des enregistrées au "Bureau des Pèlerins" de Compostelle indiquent avoir choisi cette option. Le principal atout est le gain de temps en relation avec le pèlerinage à pied. Ainssi, la distance entre Madrid et Compostelle peut être parcourue entre une semaine et dix jours à peu près.

 
 

MAS INFORMACIÓN   Un premier détail;  les pèlerins à vélo se doivent de faire attention aux personnes qui font le pèlerinage à pied. Notamment sur les chemins étroits. La priorité générale aux piétons. ¡Pas de précipitations ou courses sur Le Chemin de Saint Jacques!.

MAS INFORMACIÓN   Le chemin est balisé en continu à de courts intervalles par des flèches jaunes et des balises avec des symboles de coquille de Saint Jacques.  Il est presque impossible de se perdre. Pour ceux qui ne parlent point l'espagnol, il vous suffit de demander "Camino de Santiago" aux gens du cru; ils vous répondront avec fortes gestes "tres espagnoles". ¡Ces dernieres temps, récemment, malhereusement des fléches trompeuses menant à l'écart du chemin vers des bars ou des restaurants!. ¡Une habitude fâcheuse qui oblige parfois les cyclistes à faire des détours qu'ils n'avaient pas prévus...!.

MAS INFORMACIÓN   Les pèlerins à vélo ont le droit de dormir dans les gîtes prévus avec leur carnet de pèlerin. Mais ceux à pied sont normalement prioritaires.  Sont donc de plus en plus nombreux les gîtes à s'adresser spécialement aux cyclistes. Ces proposent, outre un abri pour le vélo, également la possibilité de réserver; maintenent on trouve de plus en plus le logo rouge-jaune "Bike-Line" sur leur porte d'entrée.

MAS INFORMACIÓN   En Période de forte fréquentation et des gîtes remplis de pèlerins à pied, nous avons également l'option, practique, de dormir dans des campings:  Dans des bungalows dont beacoup sont équipés. En plus d'hébergement dans les hôtels --que nous avons aussi la possibilité de réserver-- les campings sont de plus en plus nombreaux â proposer des tarifs spéciaux pour les pèlerins.

MAS INFORMACIÓN   Le réseau de gîtes de pèlerins est de plus en plus dense.  Outre les gîtes gérés par des institutions religieuses, des associations ou des communes, il existe également de nombreux gîtes privés qui sont de plus en plus souvent des auberges touristiques. Et qui, notamment hors saison de pèlerinage, accueillent également des non-pèlerins. Les gîtes peuvent être trés sommaires avec des lits seulement. D'outres sont luxueux et parfaitement équipés en revanche; lave-linge, sèche-linge, internet, cuisine... etc.

MAS INFORMACIÓN   Respecto a la equipación: Parmi les exploitants des gîtes, on trouve fréquemment d'anciens pèlerins qui ont à coeur de bien s'occuper des pèlerins.  Mais aussi des personnes qui s'intéressent plutôt à l'aspect rentable de l'affaire. Il existe désormais de nombreux nouveaux gîtes modernés qui répondent à toutes les exigences qu'il s'agisse de l'equipement, de la place ou, encore, de la propeté; ¡mais dans lesquels on cherche parfois en vain une certaine atmosphère...!. En d'outres termes; on peut très bien se sentir dans une auberge rustique tant que les relations entre les pèlerins sont empreintes d'harmonie, de tolérance et de respect mutuel.

MAS INFORMACIÓN   Les prix par nuit oscillent entre 10 et 20 euros. Memme si certains gîtes s'autofinancent uniquement grâce à la libre-participation de chacun.  Qui devrait correspondre aux prix appliqués. Des qu'on traverse les montagnes de Guadarrame et qu'on roule sur le Chemin a travers la "Comunidad Autonoma" de Cartille et León, les critères auxquels doivent satisfaire les gîtes de pèlerins sont désormais fixés par des lois; nombre de lits, la place par pèlerins, etc. Des plaquettes avec une à trois coquilles "Saint Jacques" permettent une distinction en trois catégories: Les gîtes à but non lucratif sont des hébergements simples, qui ne doivent pas demander plus de 5 euros. Les gîtes a deux ou trois coquilles ont un standart generale de qualité plus élevé, et peuvent donc demander plus; 10, 15 ou 20 euros par nuité et pèlerin. Les gîtes municipaux et religieux n'autorisent qu'une seule nuit, sauf problémes de santé. Les gîtes privés ( "albergues touristicos" ) ne sont pas aussi sévères à ce point de vue.

MAS INFORMACIÓN   Les groupes de voyageurs importants ou les groupes de cyclistes avec un véhicule d'accompagnement ne sont pas acceptés dans les gîtes des pelerins en règle générale. Notamment en période d'affluence. Pour ceux-ci il est possible désormais de réserver dans de nombreux gîtes privés, ce qui peut être très utile notamment dans les 100 derniers kilometres.

MAS INFORMACIÓN   Normalement, les gîtes de pèlerinssont des endroits sûrs. Mais mieux vaut ne pas laisser traîner d'objets de valeur; telephon portable, appareil photo, documents... Coté argent liquide, il est conseillé d'avoir sur soi le stric minimum; vous trouverez banques et distributeurs de billets un peut de tous les côtés.

 

 
 

VILLAFRANCA DEL BIERZO,  DANS LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID.
LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

 

 

 

 

   

 

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID

  INDEX:  

 
 

    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 1     jour 01.-  depuis MADRID à CERCEDILLA :
                        ( page 1 )
        matin:   Sortons de Madrid par Fuencarral, Colmenar et Mataelpino.
        après midi:   Par Becerril de la Sierra jusqu'à Navacerrada ou Cercedilla.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 2     jour 02.-  à SEGOVIE :
                        ( page 2 )
        matin:   Arrivons à Segovie à travers les montagnes de Guadarrama par La Fuenfria.
        après midi:   Reposons, passons en premier revue les vélos et visitons Segovia.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 3     jour 03.-  à COCA et VALLADOLID :
                        ( page 3 )
        matin:   Montons à Zamarramala. Et continuons par Alcazaren, Oña, Pinilla et Coca.
        après midi:   Continuons à Valdestilla, Puente Duero et allons à Valladolid.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 4     jour 04.-  à MEDINA et SAHAGUN :
                        ( page 4 )
        matin:   Traversons Tierra de Campos;  allos a Medina de Rioseco et Villalon.
        après midi:  Suivons par Fontihoyuelo, Villacarralón, Villacidaler et Sahagún.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 5     jour 05.-  à LEON et ASTORGA :
                        ( page 5 )
        matin:   Arrivons au "Chemin Frances";   Bercianos, Mansilla de Mulas et Leon.
        après midi:   Continuons par Trobajo et la vallée du fleuve Orbigo jusqu'à Astorga.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 6     jour 06.-  à VILLAFRANCA :
                        ( page 6 )
        matin:   Étape difficile à travers les montagnes de Leon: du Rabanal au Ponferrada.
        après midi:  Cacabelos, Campoharaya et Villafranca del Bierzo.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 7     jour 07.-  à SARRIÁ :
                        ( page 7 )
        matin:  Trabadelo, Ambasmestas, Las Lamas et au O Cebreiro.
        après midi:     Continuons par Linares, Triacastela et arrivons à Sarriá.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 8   jour 08.-  à PALAS et ARZUÁ :
                        ( page 8 )
        matin:    Nous allons à Vega de Valcarce, Portomarín et Palas de Rei.
        après midi:   Allons par Orosa, Leboreiro, Melide, Boente et arrivons a dormir à Arzúa.
    PLUS D'INFORMATIÓN JOUR 9     jour 09.-  à COMPOSTELA :
                        ( page 9 )
        matin:    Arrivons a midi à Santiago de Compostela;
      - "Si Dieu le veut...".

 

   

 

 

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES DEPUIS MADRID.
PLUS D'INFORMATIÓN :   A n t o n i o   O r t e g a   V i o t a .    
  tlph.:   ( +34 )   655 436 565.        
e-mail.:   antonio @ ortega viota .com
http//:   www . ortega viota .com